Foire aux questions

Qui sommes nous ?

Brigade DICRIM est une association de fait, c’est à dire, un groupement de personnes, physiques et morales, issues de tout le territoire français. Nous ne sommes reliés à aucun parti politique et œuvrons pour le bien commun dans le respect de chacun.

Nous nous sommes regroupés autour d’une action simple : faire prendre conscience aux
élus locaux et aux représentants de l’État (préfet) de l’importance et de l’urgence de mettre en place une résilience alimentaire locale.

Nous agissons par le biais de courriers recommandés, dans un cadre légal pour les alerter (LOI n° 2004-811 du 13 août de modernisation de la sécurité civile).

Nous sommes soutenus par des partenaires stratégiques agissant pour la résilience du territoire.

Nous réalisons des dégustations DICRIM, actions de sensibilisation de la population.

Comment devenir brigadier ? Comment adhérer ?

Prenez connaissance des informations sur le site web : Foire aux Questions, page d’accueil et page « Je veux agir » sur laquelle vous pourrez répondre à notre questionnaire afin de voir dans quelle mesure vous pouvez vous engager.

Qu’est-ce qu’un brigadier ? Responsabilités et engagement ?

Le Brigadier est un citoyen qui a conscientisé son rôle dans la société au niveau de la résilience et de la souveraineté alimentaire, et qui est à même de porter ce message devant les autorités locales de son département, en assurant les rendez-vous en mairie, éventuellement, selon votre souhait et le rôle choisi (voir ci-dessous) avec le représentant de l’autorité (préfet ou son directeur de cabinet) avec l’appui et la présence du référent départemental de la brigade et du Bureau de la Brigade si besoin.

Il est important de comprendre l’engagement et la responsabilité du citoyen via ce protocole, qui est l’essence même de la Brigade DICRIM, tout en s’appuyant sur des textes de lois.

Loi n°2004-811 du 13 août de modernisation de la sécurité civile : nous, citoyens, sommes sommés par la loi de faire notre devoir d’empêcher de perdurer la vulnérabilité identifiée

Au regard de l’article L. 125-2 du code de l’environnement, les citoyens ont un droit à l’information sur les risques majeurs et sur les mesures de sauvegarde

Brigade DICRIM étant une association de fait, elle ne bénéficie pas de la capacité juridique de la personne morale. Les démarches officielles du Brigadier, notamment les envois de courrier en recommandé avec accusé de réception au procureur de la République et au préfet, se feront au statut de personne physique.

Tous les actes effectués sont réputés faits par ses membres, et donc de leur propre responsabilité.
Toutefois, l’association dispose d’un conseil juridique via son partenaire stratégique Assistance 73CPP.

La première chose à faire est de remplir le questionnaire.

La démarche de la Brigade DICRIM suit un processus défini. C’est dans ce cadre qu’il sera demandé au brigadier de signer une lettre d’engagement à respecter notre procédure avec l’envoi sous 15 jours de courriers recommandés avec accusé de réception au procureur de la République, au préfet, et les e-mails d’information et de demande de rendez-vous aux maires. Ces documents ne sont pas modifiables, auquel cas la responsabilité de la brigade DICRIM ne pourrait être engagée.

Le brigadier, une fois sa lettre d’engagement signée se verra remis progressivement au fil des étapes les documents nécessaires, puis une adresse e-mail, et bénéficiera du support du bureau de la brigade (voir ci-après)

Un compte utilisateur sur notre site web sera également fourni pour accéder aux forums et messagerie, et autres fonctionnalités en fonction du rôle au sein de la brigade.

Rôles au sein de la brigade

Notre questionnaire en ligne vous permet de choisir le rôle dans lequel vous souhaitez vous investir au sein de la brigade.


Brigadiers communeBrigadiers courrier et Référents se renseignent tous à leur échelle territoriale sur le DICRIM (voir définition plus bas).


Brigadier commune

  • pas de courrier ni de RDV procureur/préfet
  • agit à l’échelle de sa commune
  • consulte le DICRIM
  • prend et assure le RDV avec son maire
  • remonte les informations au référent

Brigadiers courrier et Référents 

  • envoient en leur nom propre le courrier au procureur et au préfet
  • assurent l’éventuel rendez-vous avec ce dernier
  • envoient les mails d’information, les demandes de RDV et assurent les RDV avec les maires et autres instances territoriales : communautés de communes, EPCI, PETR, etc.

Brigadier courrier

  • agit à l’échelle de son département ou de son secteur (s’il y a plusieurs brigadiers sur le département)
  • remonte les informations au référent

Référent

  • coordinateur à l’échelle départementale
  • présent (visioconférence) aux réunions nationale hebdomadaires

Sympathisant adhérent

  • soutient, alerte, partage autour de lui et sur les réseaux l’action de la brigade
  • il participe suivant ses disponibilités aux dégustations DICRIM et actions des partenaires
  • distribue des flyers, etc.

Bureau : instance de support de l’association au niveau national

  • reçoit les candidatures
  • assure les entretiens avec les candidats qui ont rempli notre questionnaire et souhaitent adhérer
  • met à disposition les différents documents et outils de communication
  • support auprès des membres, renfort sur les rendez-vous officiels

 Assistance 73CPP : conseil juridique et partenaire stratégique de la brigade

Qu’est-ce que le DICRIM

Le document d’information communal sur les risques majeurs (DICRIM), prévu par l’article R. 125-11 du Code de l’environnement, est réalisé par le maire.

Il informe les habitants de la commune des risques majeurs, naturels ou technologiques existants, et des mesures de prévention, de protection et de sauvegarde mises en œuvre face à ces risques sur la commune.

Le DICRIM reprend les informations transmises par le préfet.

georisques.gouv.fr/glossaire/dicrim

Qu’est-ce que le PCS

Le plan communal de sauvegarde (PCS) a été institué par la loi n°2004-811 du 13 août 2004 de modernisation de la sécurité civile, dans son article 13.

Il détermine, en fonction des risques connus, les mesures immédiates de sauvegarde et de protection des personnes, fixe l’organisation nécessaire à la diffusion de l’alerte et des consignes de sécurité, recense les moyens disponibles et définit la mise en œuvre des mesures d’accompagnement et de soutien de la population.

Le PCS doit être compatible avec le plan ORSEC pour (Organisation de la Réponse de Sécurité Civile, programme d’organisation des secours à l’échelon départemental, en cas de catastrophe).

Son élaboration est obligatoire pour les communes soumises à un PPR (Plan de Prévention des Risques naturels prévisibles) approuvé ou dans le champ d’application d’un PPI (Plan Particulier d’Intervention) qui est un plan départemental d’urgence dont l’objectif est de protéger les populations des effets d’un sinistre.

georisques.gouv.fr/glossaire/plan-communal-de-sauvegarde-pcs